Loading...
Qui sont les Martyrs canadiens? 2017-10-03T09:00:39+00:00

Qui sont les martyrs canadiens? 

Jean de Brébeuf (1593-1649)

Jean de Brébeuf a été ordonné prêtre à 33 ans. Il fut le premier missionnaire jésuite en Huronie (1626) et un maître de la langue autochtone.

Il a travaillé dans toute la région, fondé les avant-postes de la mission, converti des milliers de Wendats (Hurons) à la foi. Il a inspiré de nombreux jésuites à se proposer pour les missions de la Nouvelle-France.

Robuste et de stature massive, et cependant doux de caractère, ses visions de la croix et de son futur martyre furent accomplies lors de sa capture le 16 mars 1649. Il fut torturé pendant des heures et martyrisé à Saint-Ignace, à 10 km de Sainte-Marie, à l’âge de 56 ans.

On dit de Brébeuf qu’il avait le cœur d’un géant. Il était connu comme l’apôtre des Hurons, qui l’appelaient Echon.

 

Gabriel Lalemant (1610-1649)

Gabriel Lalemant entra au noviciat jésuite à dix-neuf ans et fut ordonné prêtre à vingt-sept ans. Érudit, professeur et administrateur de collège, de santé délicate, il avait un fort désir de la Mission en Huronie.

Après deux ans au Canada, il partit pour la Huronie. Après sept mois en Huronie, il était capable de parler la langue amérindienne. Pendant un mois, il fut l’assistant de Brébeuf, puis son compagnon dans le martyre pendant dix-sept longues heures. Il est mort le 17 mars 1649 à Saint-Ignace, à 38 ans.

Il a exprimé sa propre force : « Ma force est la force de Dieu. En Lui, je peux tout faire. »

 

Antoine Daniel (1601-1648)

Antoine Daniel fut ordonné prêtre à vingt-neuf ans. Il fut missionnaire près du Lac Bras-d’Or (1632), fonda le premier collège de garçons en Amérique du Nord (Québec 1635) et travailla en Huronie pendant douze ans.

En 1648, il fit sa retraite annuelle à Sainte-Marie et retourna à sa mission, distante de 19 km. Le 4 juillet, il avait juste achevé de dire la messe, lorsque la mission fut attaquée. Il fit face à l’ennemi en vêtements liturgiques, encourageant les chrétiens convertis à vivre leur foi et donnant ainsi le temps à certains de s’échapper.

Son corps martyrisé fut jeté dans les flammes de l’église en feu. C’était au Mont Saint-Louis. Il avait 48 ans.

 

Charles Garnier (1606-1649)

Charles Garnier fut missionnaire jésuite en Huronie à l’âge de 31 ans. Pendant treize ans, il fut pasteur et missionnaire auprès des Hurons et des Pétuns.

Doux, innocent, sans crainte, homme de foi, il attirait les convertis à la foi. Lorsque la mission de Etharita fut attaquée et lui-même blessé, il continua cependant de baptiser les néophytes et d’aider un Huron blessé. Il mourut dans cette action à l’âge de 44 ans, à environ 48 km de Sainte-Marie.

 

Noël Chabanel (1613-1649)

Noël Chabanel, prêtre jésuite à l’âge de vingt-huit ans, professeur et humaniste couronné de succès en France, il avait un grand désir de prendre part aux Missions du Canada. Sur place, il fut incapable d’apprendre la langue autochtone et se sentit inutile dans le ministère.

Il fit le vœu de demeurer dans les missions, sur la croix de l’échec apparent, toujours dans l’ombre du martyre. Son martyre lui-même vint secrètement des mains d’un apostat le 8 décembre 1649, sur les rives de la rivière Nottawasaga, à 40 km de Sainte-Marie.

 

Isaac Jogues (1607-1646)

Isaac Jogues arriva en Huronie en 1636. Il servit aux avant-postes de la mission pendant trois ans. Il aida à construire Sainte-Marie (1639) et explora l’ouest du pays jusqu’à Sault-Sainte-Marie.

Capturé par les Iroquois alors qu’il retournait à Sainte-Marie depuis Québec (1642), il fut torturé, perdit ses doigts, et fut fait esclave. Il s’échappa vers la France, mais il revint la même année pour être à nouveau un émissaire et missionnaire chez les Iroquois.

Il fut martyrisé à Auriesville, NY, à l’âge de 39 ans.

 

René Goupil (1608-1642)

René Goupil dut quitter le noviciat des Jésuites à cause de sa mauvaise santé. Il étudia la médecine et offrit ses services à la mission jésuite du Canada. Sur le chemin de Sainte-Marie, en compagnie d’Isaac Jogues, il fut capturé et torturé (1642).

Un mois plus tard, René Goupil fut martyrisé alors qu’il faisait le signe de la croix sur un enfant. Isaac Jogues reçut ses vœux dans la Compagnie de Jésus juste avant sa mort. Cela eu lieu à Auriesville, NY. Il avait 35 ans.

Il fut le premier des huit martyrs à recevoir la palme du martyre.

 

Jean de Lalande (d. 1646)

Jean de Lalande, offrit à dix-neuf ans ses services comme laïc aux jésuites de Nouvelle-France. Il accompagna Isaac Jogues vers la Mission Mohawk (1646). Il fut capturé avec lui et torturé. Il assista au martyre de Jogues. Le lendemain (19 octobre 1646), il fut lui-même martyrisé, à Auriesville, NY.