Loading...
Orgue 2017-10-03T08:35:29+00:00

Orgue

L’orgue de la chapelle des Jésuites
 est comme le petit frère de celui de l’église Saint-Jean-Baptiste de Québec, située sur la rue Saint-Jean. Ces deux instruments sont construits, à un an d’intervalle (1886-1887), par le même facteur d’orgue, Napoléon Déry et sont aussi restaurés à un an d’intervalle (1920-1921) par la maison Casavant.

2 claviers de 61 notes 1 pédalier de 30 notes 25 jeux
Près de 900 tuyaux

Symbole par excellence des instruments utilisés en musique religieuse, l’orgue trône dans les jubés des églises et des chapelles du Québec. Celui de la chapelle des Jésuites est réalisé en 1887 par Napoléon Déry, un facteur d’orgue artisan, résidant au faubourg Saint-Jean à Québec. Cet instrument à vent se distingue notamment par son jeu de voix humaine, moins fréquent au Canada à cette époque sur les instruments de cette dimension.

À l’origine, cet orgue est à traction mécanique et compte 16 jeux répartis sur deux claviers et un pédalier. Lors de son inauguration par l’organiste Clodomir Delisle, le 16 octobre 1887, plusieurs personnages importants sont présents, dont l’épouse de Sir Adolphe Basile Routhier, auteur du texte de l’hymne «Ô Canada».

En 1920, la maison Casavant ajoute de nouveaux jeux à l’orgue et change la traction mécanique pour un système pneumatique, tout en conservant l’essentiel de la tuyauterie de Napoléon Déry. Par la suite, en 1980, Marcel Bertrand de Casavant-Québec le remet en excellent état. Fait intéressant, Déry avait commencé ses activités de facteur d’orgue quelques années avant les Frères Casavant.

En 2009-2011, la firme Lévesque-Roussin restaure ce magnifique orgue, tout en cherchant à restituer ses caractéristiques d’origine. Il s’agit d’un heureux mélange du savoir-faire de Napoléon Déry et des Frères Casavant.