Jésus montrant son Sacré-Cœur à Sainte Marguerite-Marie 2017-10-03T08:42:00+00:00

Née dans un petit village de Bourgogne, le 22 juillet 1647, Marguerite Alacoque fait vœu de chasteté dès l’âge de 5 ans.

Guérie miraculeusement, par l’intercession de la sainte Vierge, d’une maladie qui l’avait tenue alitée durant plusieurs années, elle ajoute le nom de Marie à son propre prénom le jour de sa confirmation.

Elle entre au couvent de la Visitation à Paray-Le-Monial à l’âge de 24 ans. C’est dans la chapelle de ce couvent qu’elle aurait vécu trois grandes apparitions du Christ lui montrant son Cœur.

D’abord sévèrement jugée et démentie par les autres religieuses du couvent, elle reçoit accueil et conseils de Claude La Colombière, un père jésuite.

Le doute planant sur l’authenticité des apparitions de Marguerite-Marie est finalement dissipé par la supérieure du couvent qui décide d’accorder toute sa confiance à la jeune religieuse.

Elle meurt des suites d’une maladie le 17 octobre 1690, en prononçant le nom de Jésus. Trente-quatre ans plus tard, elle est proclamée Vénérable par Léon XII. En septembre 1864, Pie IX la déclare Bienheureuse; elle est finalement canonisée par Benoît XV le 13 mai 1920.

Ses restes sont conservés dans la chapelle de Paray-Le-Monial où elle aurait eu ses apparitions. Cette chapelle est devenue un lieu de pèlerinage où un nombre croissant de croyant viennent chaque année présenter leurs dévotions au Sacré-Cœur.